Cage staffie
cage pour staffie monstaffie.fr

Cage staffie

  • Post category:Blog / Quotidien
  • Reading time:6 mins read

Cage staffie : pour ou contre ?

Cette question pousse généralement à de nombreux débats. Bien que certains avis soit tranchés, vous verrez que ce que vous pensez n’est pas forcément si évident. Il y a d’un côté les fans de la « cage staffie », absolument convaincu et de l’autre les anti-cage staffie (même pour toutes les races d’ailleurs).

Certains considèrent qu’utiliser une cage pour votre staffie est dégradant. Pourtant, son utilisation offre de nombreux avantages, vous verrez pourquoi. A condition bien sûr de l’utiliser correctement. 

Cage staffie : pourquoi c'est une bonne idée

La cage de votre staffie doit plutôt être considérée comme une niche d’intérieure ! En effet, cette pratique n’a rien de cruelle si elle est utilisée correctement. Bien sûr, il ne faut pas la considérer comme une punition, ce serait contre productif.

Certains conseils assez simples pourront vous guider et probablement vous convaincre.

Cage staffie : à chacun son espace

Utiliser une cage peut être un bon moyen pour votre staffie de se retrouver sans son petit cocon. C’est sa maison ! A l’intérieur, vous pouvez lui mettre un beau panier bien douillet pour qu’il s’y sente bien. La cage deviendra la niche de votre staffie.

Et vous verrez, même si vous laissez la laisser en permanence ouverte, ce dernier ira dedans naturellement. Parce que c’est son espace et qu’il peut y être au calme sans que personne ne vienne l’embêter.

Gestion de l'anxiété et de la peur de la séparation

Certains staffies sont anxieux et n’aiment pas être séparés de leur maître. Le fait de leur créer ce cocon leur donne un côté rassurant et réconfortant. La niche permet de réduire son espace et par la même occasion de l’apaiser lorsque vous êtes absent. Il n’a qu’une seule entrée à surveiller (la sienne) et n’est pas obligé de suivre tout ce qui se passe dans la maison pour savoir ce qui se passe. Ceci réduit naturellement son anxiété.

S’il a, en plus, un comportement destructeur en votre absence, il sera en sécurité dans sa niche et ne pourra pas détruire tout ce qu’il trouvera dans la maison en votre absence. C’est donc également un confort pour vous. De plus, la cage fermée ne peut être que temporaire, le temps qu’il reprenne confiance. 

Cage staffie : aide à la propreté

Le chiot ne fait pas ses besoins là où il dort. Sauf s’il n’arrive vraiment pas à se retenir, auquel cas, il faut y aller plus en douceur. Le fait d’utiliser la cage peut donc l’aider à apprendre à se retenir. Bien entendu, il ne faut pas le laisser enfermer durant des heures. 

Un chiot staffie, comme tous les chiots a besoin d’apprendre la propreté progressivement et il lui faut du temps, c’est normal. Au début, il est nécessaire de lui faire beaucoup de sortie. En effet, l’on considère qu’un chiot de 2 mois pourra se retenir maximum 2heures. Le calcul est simple, un chiot de 4 mois peut se retenir 4 heures, etc. 

Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il ne faut pas placer votre bébé staffie en position d’échec. Il n’est pas capable de se retenir plus parce que les muscles de sa vessie ne sont pas encore matures. 

Il ne faut donc pas laisser votre chiot staffie dans sa niche (la cage) plus que ses capacités lui permettent de tenir, ce serait contre productif. Néanmoins, cela peut aider !

En outre, vous pouvez utiliser des alaises sous formes de tapis éducateurs pour l’aider à apprendre la propreté. Ainsi, il fera la différence entre votre beau parquet, son panier et les alaises sur lesquelles il a le droit de faire ses besoins. 

Pour les besoins en extérieurs

Si vous ne voulez pas vous fâcher avec tous vos voisins, nous vous recommandons d’acheter des « sacs à crottes » comme ceux-ci par exemple :

Aider votre staffie à se canaliser

Pour l’aider à canaliser toute son énergie, il est intéressant de lui apprendre à retourner dans sa niche pour se calmer. 

Cela évitera par exemple qu’il saute sur tous vos invités. Car certains n’apprécient pas du tout !

Pour que cette méthode soit efficace, il faut l’inviter à s’y rendre sur votre ordre mais il ne faut pas le forcer. Encore une fois, ce serait contre productif. Sa niche, sa cage et son panier ne doivent en aucun cas devenir synonyme de punition.

Cage staffie : un lieu positif

Pour l’habituer à se coucher dans son panier (qui se trouve dans sa cage), vous pouvez lui donner ponctuellement des friandises pour le récompenser d’y être. Ainsi, il assimilera aussi qu’il a des friandises dans son panier. Vous verrez même par la suite qu’en lui donnant un os à mâcher, il ira de lui-même se réfugier dans sa niche. On sait jamais, vous pourriez lui piquer !

En plus, vous pouvez mettre ses jouets préférés dans sa cage.  

Nous vous recommandons de placer son coin (cage+panier) dans un coin au calme. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de lire accueillir un staffie.

Cage staffie : y aller progressivement

Comme toujours, il faut y aller progressivement pour ne pas le brusquer ni lui apporter plus de stress que nécessaire. 

Votre staffie ne doit pas rester enfermer plus de 4 heures par jour. Parce que s’il y est trop longtemps et trop souvent, il pourra en avoir marre et assimiler cela à quelque chose de négatif. De plus, cela pourrait provoquer un sentiment d’anxiété (la peur d’être enfermé sans vous). 

Vous pouvez aussi lui donner des jouets ou de quoi l’occuper en votre absence. Par exemple un KONG avec de la vache kiri à l’intérieur.

La cage fermée en votre absence doit être utilisée de manière temporaire.  Par exemple pour un phénomène temporaire d’apprentissage mais pas de façon définitive. De façon générale, si votre staffie présente des troubles du comportement, il faut en parler avec quelqu’un de plus expérimenté. En cas de difficulté, nous vous recommandons d’en parler avec votre vétérinaire et un comportementaliste.

Exemple de cages recommandées

 

Laisser un commentaire

un + treize =